Pourquoi une Tiny house ?

 

La Tiny house de mes rêves

 

Incroyable mais vrai !

 

 

Avez-vous remarqué que l’on utilise que 25 % de notre espace habitable ?

 

 


La première fois que j’ai entendu cette phrase, je n’y croyais tout simplement pas.


Puis comme toute chose, cette idée à fini par faire son chemin. J’ai commencé à “m’espionner”. À prendre conscience, du moment de la journée, et du lieu de la maison que je fréquentais.


Aussi incroyable que cela paraisse, j’occupais bien 25 % de mes 65 m2. Moi qui pensais déjà que 65, ce n’était pas beaucoup !


Des fois, j’ai des réactions bizarres.

Aussi, dès que je me suis rendu compte, que de 6 h 30 à 21 h environ. (parfois plus tôt, parfois plus tard dans les deux cas.) J’occupais essentiellement la salle de séjour.

Faisant de brefs sauts, dans la cuisine, la salle de bain, et les toilettes. La première pourrait recevoir une présence de plusieurs heures. Lors de l’élaboration d’un repas plus gastronomique, et d’une profusion de vaisselle, par exemple.


La seconde, pourrait aussi bénéficier, d’un peu plus de privilège, lorsque je décide de m’octroyer un bain, avec un bon bouquin.


Quant aux toilettes, à moins d’un souci, je ne m’y attarde pas, malgré le livre qui lui est consacré !


J’ai pris ma calculette et comptais combien faisait 25 % de 65. Paf ! À 2 m2 près exactement la surface de ma salle.

 

 


Donc, oui, je passe bien 14 à 15 h dans 16 m2, lorsque je suis chez moi. Le temps restant lui, je le passe dans 8 m2. Que ce soit pour lire ou dormir.

 

Alors pourquoi pas habiter une tiny house ?

 

 

 

L’idée d’un espace habitable plus petit germais bien dans ma tête.
Je commençais à me documenter sur les aménagements de petits espaces.

 

 

 

Quand la surface au sol est trop petite, mettre au mur
idée aménagement 8m2

 

 

Dans un même temps, je vous préparais mes premiers articles sur le minimalisme. En me replongeant dans le documentaire Minimalism, je redécouvrais les Tiny house. Alors que la première fois, je n’en avais même pas fait cas, là, je regardais, et écoutais avec attention, ce passage, que j’avais complétement oublié.

 

Parallèlement, Jersey avait de plus en plus de mal, à repartir de chez mes parents. Je le soupçonnais, d’ailleurs, de ne monter dans la voiture, juste pour être avec moi. Il ne supporte pas l’éloignement, comme beaucoup de chien. Mais une fois arrivé sur le parking de notre appartement, pas moyen de le déloger de la voiture.

 

 


J’avais moi-même, l’impression d’étouffer, ne rêvant que de grands espaces et de verdure. Des moments magiques, que je passais à la campagne.

 

Mes parents ont un terrain en face de leur maison. Au début, je les faisais enrager en leur demandant toute la journée, de me vendre leur terrain.
Ce qui n’était au départ qu’un jeu, à fini par devenir, une graine qui a germé. Inconsciemment, je listais les points positifs, et négatifs, d’entreprendre un déménagement sur ce terrain, non viabilisable.

 

 

 

Cabane de jardin

 

 

Je leur proposais d’installer une cabane, de type jardin, que j’aurais aménagé. Aussitôt refusé, idem pour le mobile home.

 

 


“Une caravane à la rigueur”.

 

 


Il ne fallait pas me tendre la perche !

Je me mis en quête d’une caravane. Alors qu’ils regardaient des caravanes de 7 m de long, je me contentais, d’en espérer une de 4 personnes.

 


C’est comme ça que ma Miss Suzie, est entrée dans ma vie. L’aventure peut donc commencer.

 

 


Maintenant vous savez pourquoi j’ai choisi de vivre dans une tiny house, ou du moins, dans une tiny caravane. Je vous invite à me suivre dans ce projet, grâce à l’espace qui lui sera consacré. Peut-être qu’à la longue, je finirais par avoir gain de cause, et que je pourrais installer, ma Miss Suzie II, qui sera une vraie Tiny house.

 

 

Et vous ? Pourriez-vous vivre dans une tiny house, ou une caravane ? Dîtes le moi en commentaire Smile

 

 

Merci de m’avoir lu ♥ Je sais que vous êtes formidable. Alors laissez-moi un signe de votre passage, juste un petit coucou, me remplira de joie, et si vous êtes timide, un petit partage, me comblera aussi.

En attendant le prochain article, retrouvez moi sur

Instagram Facebook Twitter  ● Youtube

.

 

 

.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *